Savoirs et compétences devant être acquis à la fin du collège

vendredi 25 décembre 2015
par  Christophe Petit
popularité : 39%

 Histoire et géographie

L’enseignement de l’histoire et de la géographie au collège s’appuie sur les premiers apprentissages des temps historiques et des espaces géographiques à l’école primaire. Au terme du collège, les élèves doivent avoir parcouru l’ensemble de l’histoire des hommes et des territoires qu’ils ont aménagés, habités, et où ils vivent aujourd’hui. Les programmes ne sont pas encyclopédiques pour autant ; seul un petit nombre d’événements historiques ou de faits géographiques significatifs doivent être mémorisés.
L’enseignement de l’histoire et de la géographie développe par ailleurs des compétences spécifiques : les élèves apprennent ce qu’est un document ; ils apprennent à repérer des informations dans un texte, une image, une carte, à confronter ces informations et ainsi à s’exercer à une première approche critique.
Savoirs et compétences devant être acquis à la fin du collège

• connaître les principaux repères de l’histoire des hommes, savoir les situer les uns par rapport aux autres afin d’en comprendre l’articulation et la signification ;

• savoir situer les lieux majeurs, localiser les masses continentales, en connaître les grands traits, rendre compte de l’inégale répartition des hommes et des richesses et des grands axes de communication et d’échange ;

• connaître l’organisation spatiale d’un certain nombre d’États, dont la France ;

• reconnaître et nommer sur une carte les États de l’Union européenne ;

• comprendre la diversité historique et géographique des cultures et des organisations politiques et sociales ;

• reconnaître les documents patrimoniaux (textes fondamentaux, œuvres majeures) et les paysages qui jalonnent le passé et le présent de l’humanité ;

• maîtriser une méthode pour exploiter des documents : identifier les informations dans un document historique, sur une carte, un croquis, un diagramme, mettre en relation et croiser des données, porter un regard critique sur les sources d’information ou sur certaines interprétations ;

• être capable de rédiger un paragraphe argumenté de quinze à vingt lignes, en ordonnant des connaissances, en recherchant des facteurs d’explication, et savoir construire un croquis explicatif et sa légende.

 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE

Axée sur les droits fondamentaux de l’homme, mais aussi sur les devoirs qui leur sont inhérents, l’enseignement moral et civique au collège vise à assurer tout à la fois la formation de la personne humaine et celle du citoyen. À partir d’études de cas et d’exemples concrets que de jeunes adolescents peuvent comprendre et replacer dans une perspective plus large, cet enseignement s’appuie en priorité sur l’apprentissage du débat conçu comme un des éléments constitutifs de la démocratie républicaine : à partir d’une situation concrète, les élèves apprennent à argumenter, ce qui suppose tout à la fois l’exercice de l’esprit critique et du raisonnement, mais aussi l’écoute de l’autre et le respect de la pluralité des opinions.
L’enseignement moral et civique ne se limite pas à l’enseignement prévu dans l’horaire des élèves : les autres disciplines participent toutes à la formation du citoyen et la nourrissent de références culturelles et scientifiques.
Savoirs et compétences devant être acquis à la fin du collège.

• comprendre et maîtriser dans son contexte le vocabulaire de la citoyenneté, en particulier certaines notions clés (liberté, égalité, solidarité, principes de la démocratie, République) ;

• connaître les principales institutions politiques françaises (pouvoir exécutif : président de la République et gouvernement ; pouvoir législatif : Parlement, Assemblée nationale et Sénat ; fonctions de l’État et des collectivités territoriales) ;

• comprendre les articles essentiels des grands textes de référence ;

• connaître et respecter quelques règles fondamentales de la vie sociale et politique ;

• être capable d’argumenter dans le cadre d’un débat.

Site du gouvernement